Faut-il déployer Bing Ads, en plus de Google Ads ?

La plupart des annonceurs sont naturellement présents sur Google Ads car en France, Google a une part de marché de plus de 93% sur le secteur des moteurs de recherche, contre environ 3,5% pour Bing.

Ainsi, il est normal de se demander s’il est judicieux de compléter sa stratégie SEA (Search Engine Advertising) avec Bing Ads. Nous vous donnons quelques éléments de réponse pour vous illustrer l’utilité de Bing Ads, qui s’est d’ailleurs récemment renommé Microsoft Advertising.

Tout d’abord, il faut savoir que l’audience de Bing est différente de celle de Google. En effet, selon une étude de Marine Software de 2016, quand l’utilisateur de Google a un pouvoir d’achat indexé de 139, celui de Bing a un pouvoir d’achat de 239. Cela s’explique principalement par une audience plus âgée et plus riche sur Bing, qui est sans doute moins à l’aise avec la technologie et qui ne ressent pas un besoin particulier de passer de Bing à Google. Vous pouvez donc facilement cibler cette audience CSP+ et plus âgée grâce à Bing Ads (Microsoft Advertising). De même, Bing est aussi le navigateur par défaut des ordinateurs de bureau, souvent sur Windows, ce qui vous permet de cibler le secteur B2B.

Une autre raison est que les coûts sur Bing Ads sont généralement plus faibles que sur Google Ads : la plus faible concurrence de la plateforme permet d’obtenir des enchères plus basses. La même étude de Marin Software mentionnée plus haut fait également état de CTRs (taux de clics) plus élevés sur Bing Ads, en plus de CPCs (Coûts Par Clics) moins chers. Il n’est donc pas rare d’obtenir une rentabilité bien plus forte sur Bing Ads que sur Google Ads.

Un autre argument est la facilité de configuration de vos campagnes Bing Ads. En effet, il suffit simplement d’importer vos campagnes Google Ads sur la plateforme Bing Ads.

Enfin, la majorité des fonctionnalités de base de Google Ads sont aussi disponibles sur Bing Ads. Par exemple, Bing Ads vous permet un ciblage géographique, par device (ou appareil), par planification horaire, en incluant le réseau des partenaires de recherche ou non etc. Comme sur Google Ads, vous pouvez aussi utiliser des annonces textuelles longues, des annonces Shopping, des extensions d’annonces, des mots-clés négatifs ou même des stratégies d’enchères automatiques.

En conclusion, nous ne vous recommandons de ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier : ne soyez pas 100% dépendants de Google Ads et testez Bing Ads (Microsoft Advertising) pour cibler une audience différente, moins chère, et peut-être plus rentable. Même si le trafic sera sans doute moins volumineux que sur Google Ads, vous pourrez obtenir de très bonnes performances sur Bing Ads en complément de vos campagnes SEA déjà existantes.

Vous souhaitez vous lancer sur Bing ? Nous pouvons vous accompagner !

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez être accompagné dans votre stratégie marketing digitale.

Ils parlent de nous : 

hello@datashake.fr

40 rue du Colisée

75008 Paris