Les 5 erreurs à éviter sur Google Ads

Que vous soyez un expert de Google Ads (anciennement Google AdWords) ou que vous débutiez sur la plate-forme, vous devez considérer sa complexité d’utilisation et ses nouveautés constantes. C’est pourquoi nous vous détaillons ici les 5 erreurs les plus communes à éviter.

1) Avoir une structure de compte très fragmentée

Pendant des années, il était recommandé d’avoir une structure de compte très granulaire avec un schéma Campagne > Groupes d’annonces > Mots-clés éclaté. Ainsi, il était fréquent de se retrouver avec des campagnes ayant chacune seulement 1 ou 2 groupes d’annonces, chacun contenant quelques mots-clés. Cela favorisait un haut Quality Score (ou Score de Qualité), étant donné la cohérence des campagnes.

Cependant, la contre-partie était d’avoir peu de données à disposition dans chaque campagne, puisque chacune n’avait que très peu de mots-clés. Cela ne posait pas de problème à l’époque où les stratégies d’enchères, ajustements d’enchères et annonces se géraient manuellement, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Afin de nourrir les algorithmes Google et de favoriser un apprentissage rapide de ces derniers, il est recommandé de n’avoir que quelques campagnes qui regroupent beaucoup de groupes d’annonces et de mots-clés, qui génèrent beaucoup de données et donc qui sont automatiquement optimisées plus vite. Ainsi, l’algorithme aura de quoi se nourrir pour rendre vos campagnes performantes.

Toutefois, il ne faut pas non plus regrouper des campagnes qui concernent des thèmes très différents : il faut juste avoir une structure de comptes plus synthétique et cohérente.

2) Ne pas exploiter la puissance du Machine Learning de Google

Comme vu plus haut, l’automatisation des campagnes peut permettre d’obtenir de meilleures performances. Google se veut être une entreprise « AI-first » (concentrée sur l’Intelligence Artificielle) et intègre donc l’automatisation partout où elle le peut. Utiliser l’automatisation de Google vous permet aussi de dégager du temps pour vous positionner sur des tâches moins opérationnelles.

Vous pouvez donc utiliser les algorithmes de Google pour optimiser automatiquement :

– vos stratégies d’enchères : plus besoin de saisir manuellement des enchères de CPC (Coût Par Clic) par mots-clés, vous pouvez plutôt utiliser des stratégies automatiques telles que le CPA cible ou Target CPA (tCPA), le Target ROAS (tROAS), Maximiser les conversions, eCPC etc.

– vos ajustements d’enchères : plus besoin non plus de modifier manuellement les ajustements d’enchères par appareil, par date/heure, par localisation… l’algorithme les prend en compte dans son arbitrage !

– vos annonces : grâce aux nouveaux formats RSA (Responsive Search Ads), aux annonces Responsive Display ou encore aux balises d’insertion de mots-clés, vos annonces deviennent dynamiques et vous pouvez faire de l’A/B testing plus facilement.

– votre ciblage : vous pouvez confier 100% de votre ciblage à l’algorithme, comme avec les campagnes Smart Display (campagnes Display intelligentes), les Universal App Campaigns, ou les campagnes DSA (Dynamic Search Ads), ou une partie de votre ciblage grâce aux listes d’audience que vous implémentez vous-mêmes sur vos campagnes, et qui nourriront l’algorithme.

3) Ne pas utiliser toutes les extensions d’annonces 

Les extensions d’annonces vous permettent d’afficher des informations complémentaires à vos annonces, que vous n’avez pas pu intégrer dans votre annonce (par manque de caractères par exemple).  Ainsi, vous n’avez que des bonnes raisons d’utiliser toutes les extensions d’annonces à votre disposition : elles permettent d’afficher des informations supplémentaires à celles affichées dans vos annonces, elles améliorent votre Score de Qualité, elles vous permettent de prendre plus d’espace sur l’écran et donc d’augmenter votre CTR, et vos concurrents ne se gêneront pas de les utiliser pour afficher leurs avantages concurrentiels. Les extensions d’annonces sont très variées : extensions de liens annexes, extensions d’accroches, extensions de lieu, extensions d’appels, extensions d’application… mettez en place toutes celles qui sont cohérentes pour votre business.

4) Ne pas mettre en place le suivi des conversions

Le suivi des conversions vous permet de suivre des objectifs que vous fixez au préalable, et ainsi de suivre les performances de vos campagnes par rapport à ces objectifs. Une conversion peut être une vente sur votre site, un remplissage de formulaire, l’abonnement à votre newsletter, le fait de rester plus d’un certain temps sur une page, ou même le simple fait de visiter une page en particulier.

Quelque soit votre secteur, il vous est toujours possible de mesurer les actions qu’effectuent les internautes sur votre site web. Même si votre objectif est de générer du trafic qualifié sur votre site, il vous sera toujours utile de savoir ce que vos visiteurs font dessus après avoir cliqué sur votre annonce. Vous pouvez par exemple utiliser les données de conversions pour déterminer quels mots-clés, annonces et cliblages génèrent plus de conversions que d’autres (et donc plus de trafic qualifié). L’implémentation des conversions peut parfois être complexe – n’hésitez pas à nous contacter si vous voulez être accompagnés sur ce sujet.

5) Ne pas faire d’A/B tests

Google Ads est une plateforme qui vous permet de tester beaucoup d’éléments facilement. Ainsi, nous vous conseillons de tester continuellement vos mots-clés, annonces, ciblages, pages de destination (ou landing pages), visuels (pour les campagnes Display)… Cela vous permettra de trouver, au fil du temps, les éléments qui sont les plus pertinents pour vos campagnes. Attention tout de même à laisser le temps à la plate-forme de tester ces éléments : par exemple, si vous testez 10 annonces en même temps, il faudra plusieurs dizaines de jours à la plateforme pour faire tourner toutes les annonces et avoir assez de données pour vous permettre d’arbitrer.

Pour effectuer ces tests pour pouvez :

– les faire manuellement : mettez par exemple, dans un groupe d’annonces, plusieurs annonces qui sont proches mais utilisent des mots différents, et regardez quelle variante est la plus performante

– utiliser la fonction « tests de campagne » directement sur Google Ads, qui automatise le test entre des campagnes

– utiliser Google Optimize pour faire de l’A/B testing sur la structure de votre site web

Vous souhaitez vous lancer sur Google Ads ? Nous pouvons vous accompagner !

 

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez être accompagné dans votre stratégie marketing digitale.

Ils parlent de nous : 

hello@datashake.fr

40 rue du Colisée

75008 Paris